Les attentes de la génération Z au travail

post-23411

Temps de lecture : 4 minutes

Mais qu’est-ce donc que la génération Z ? Il s’agit simplement de la génération d’êtres humains qui ont toujours connu Internet, depuis leur naissance. En d’autres termes, on peut considérer que ce sont les moins de 25 ans.

Juste avant celle-ci, la génération Y représente les adultes qui ont connu la transition numérique à partir du milieu des années 90.

La génération Z a grandi dans un milieu digitalisé, noué d’incertitudes ainsi que propice à l’éveil de la conscience sociale et environnementale. Les Z ont donc fait le constat de l’échec d’anciens systèmes : l’entreprise d’aujourd’hui ne tient plus ses promesses d’autrefois.

Parmi les préoccupations de ces jeunes gens, la qualité de vie est un axe primordial. De ce fait, ils estiment que l’entreprise se doit d’assurer le bien-être des salariés et que l’ambiance et le bien-être au sein-même de la structure se place en deuxième position des préoccupations.

Voyons ainsi les attentes de la génération Z au travail.

L’entreprise est un vecteur de liens sociaux

La génération Z veut travailler en équipe, cela est important pour eux. L’ambiance et les échanges sont donc un facteur important dans leur envie d’aller travailler.

Cela veut également signifier que la fidélité se dirigera plus vers l’équipe que vers l’entreprise en elle-même.

Les Z utilisent de manière automatique la discussion instantanée à l’instar des mails. Malgré cela, ils aiment à garder un espace de travail physique où les échanges dans le monde réel peuvent se faire aisément.

Le cheval de bataille de la génération Z : autonomie, adaptabilité et flexibilité

La plupart des représentants de cette génération souhaite que l’entreprise leur permette d’organiser leur horaire selon leurs envies mais également d’utiliser leurs propres méthodes. Dans cette optique, les espaces de co-working ont émergé un peu partout et traduisent bien ce désir de flexibilité et de liberté. Cependant, ils déclarent également que beaucoup travailler ne leur fait pas peur pour autant qu’ils puissent disposer de cette autonomie.

Les Z ont parfois du mal à se projeter dans l’avenir, cela peut provenir des crises sociales et économiques successives qu’ils ont connues dans leur vie. C’est pour cela qu’ils sont plus réceptifs et enclins à travailler sous formes de missions ponctuelles plutôt que sous la facette d’un « métier ».

Le système de CDI est peut-être voué à disparaître dans le futur puisque beaucoup de jeunes personnes de la génération Z préfèrent les CDD, l’intérim, le temps partiel ou le freelance. Une vision à moins long terme ne leur donne pas envie de se projeter trop loin dans l’avenir et de s’enclaver dans une carrière toute tracée. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de proposer des postes à évolution.

L’entreprise verticale : c’est terminé !

La génération Z éprouve quelques difficultés avec les figures d’autorité si leur légitimité n’est pas justifiée. Elle lui substituera alors une autorité de compétences mais surtout une autorité relationnelle et de proximité.

Prenez-en note !

Voir aussi :

Le sport en entreprise est une plus-value

Les enjeux du sport en entreprise

Développer l’activité sportive en entreprise et en dehors

Utiliser les bienfaits du sport au sein d’une entreprise ? C’est possible !

Le sport en entreprise : phénomène de mode ou besoin des salariés ?

Sport en entreprise : enquête et révélations

Contactez-nous

Une question, une suggestion, une demande de partenariat, ou simplement envie de partager une histoire avec nous ?

Contactez-nous et un membre de notre équipe vous répondra dans les plus brefs délais.

Send this to a friend